Le Blog
Les actualités de la finance et de la comptabilité

Tel est souvent pris qui croyait prendre : gare aux réseaux sociaux !

Tel est souvent pris qui croyait prendre : gare aux réseaux sociaux !

Témoin l'histoire récente de cet entrepreneur qui, par le truchement d'une autre personne, s’était procuré des informations privées - et protégées par la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 - et s’était vu ensuite contraint par la cour de cassation de verser une somme à la personne visée par ses investigations aux méthodes plus que discutables.

Pour rappel, selon article L 11 21-1 du code du travail, « nul ne peut apporter au droit des personnes et aux libertés individuelles et collectives des restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché ».

S’approcher de trop près d’une vie privée strictement protégée par les lois peut coûter cher, établir une charte de responsabilisation des employés, mettant en garde contre les abus éventuels, semble être à ce jour la meilleure façon d’instaurer une bonne entente générale à défaut d’une confiance aveugle. D’autant que, d’après des professionnels tels que Blandine Allix 1, les limites entre public et privé sont encore très floues aux yeux de la législation.


1
voir http://www.lemonde.fr/emploi/article/2016/01/12/les-salaries-peuvent-ils-parler-de-leur-employeur-librement-sur-facebook_4845810_1698637.html



Mots-clés :
Combien noteriez-vous cet article ?
(0 Votes)



Vous avez aimé cet article ?

Close

Abonnez-vous à nos réseaux pour recevoir instantanément nos nouveaux articles.