Le Blog
Les actualités de la finance et de la comptabilité

Cheque vacances

Employeurs, et si vous offriez des chèques vacances

Le pouvoir d’achat des salariés est à la une des journaux ce mois-ci, et avant les traditionnelles fêtes de fin d’année, synonyme de vacances en famille ou de départ au ski, si on donnait un coup de pouce avec l’attribution de chèques vacances ?

Toute entreprise française peut proposer à ses employés l’instauration de chèques-vacances. Ces titres de paiement sont disponibles en version papier (coupures de 10, 20, 25 ou 50 euros) ou sous forme dématérialisée utilisables sur internet à dépenser, comme leur nom l’indique, dans une logique de vacances ou de loisirs.

Une multitude de lieux les acceptent en France et en Europe : hôtels, campings, clubs de vacances, parcs d’attraction et de loisirs, restaurants, trains, avions, locations de voiture, musées ...Techniquement, leur validité n’excède pas 2 ans mais un échange est encore possible trois mois avant leur date d’expiration.

Ce dispositif de complément de revenus - et en aucun cas de substitution à un élément de rémunération - n’avantage pas seulement l’employé. L’entreprise bénéficie, sous conditions, d'exonérations de charges sur sa contribution.
Les chèques-vacances sont en effet à la fois payés par l’entreprise (participation directe ou via le comité d’entreprise) et ses employés dont les parts respectives font l’objet d’une proposition du chef ou du comité d’entreprise sachant, comme le précise article L411-10 du Code du tourisme, que la part de l'employeur doit être « plus élevée pour les salariés dont les rémunérations sont les plus faibles ».

Concrètement, pour les salaires inférieurs au PMSS (c’est-à-dire 3 311 € / mois en 2018), l’employeur peut prendre à sa charge jusqu’à 80% de la valeur du chèque vacances. Cette contribution sera exonérée de charges sociales si toutefois elle se limite à la règle de calcul suivante : nombre de salariés x smic mensuel brut / 2.

Note : Autre avantage non négligeable, cette fois-ci au profit de l’entreprise : la part de l’employeur est déductible du bénéfice de la société. (une limite de 450 € / an / bénéficiaire doit cependant être respectée)

Vous êtes dirigeant ou gérant d’entreprise de moins de 50 salariés ? Vous pouvez également bénéficier de ces chèques vacances. Renseignez-vous auprès d’un cabinet d'expertise comptable en ligne.



Mots-clés :
Combien noteriez-vous cet article ?
(0 Votes)

Catherine Margerel

Votre cabinet d'expertise comptable en ligne. Solutions comptables clé en main adaptées à toutes les entreprises.

Site internet : www.expertcomptable.pro


Vous avez aimé cet article ?

Close

Abonnez-vous à nos réseaux pour recevoir instantanément nos nouveaux articles.